Trio Asmara

Asmara signifie "Forêt de fleurs" dans une ancienne langue d'Afrique de l'Est, c'est aujourd'hui la capitale de l'Erythrée. C'est un hommage à la poésie et au conte, autrefois transmis par la parole, vecteur de rêves. Occidentaux de culture, nous jouons des musiques déjà anciennes, de tradition modale, grâce au piano, il est possible de marier les intervalles harmoniques et modaux, dans un souci de respect des couleurs originale tout en y apportant le timbre du piano qui prend la place de l'accompagnement, du solo et du bourdon, soutenant les mélodies écrites et révélant de nouvelles couleurs et atmosphères. C'est ainsi que nous parlons du Trio Asmara, univers de réve et de poésie. Le piano s'est intégré au projet initial, le Duo Ghazali, lui-même né de la rencontre entre une chanteuse lyrique curieuse des mélismes orientaux et un percussionniste oriental attiré par la mélodie du chant. La diversité des timbres des percussions orientales (derbouka, daff, riqq, doholla), la réunion de la vocalité lyrique et des sonorités du chant arabe fondent l'univers musical de leur duo, accompagné des ornements du nay (flûte orientale). À trois, ils puisent dans le répertoire sacré et populaire du Moyen-Orient, de la Grèce et de la Turquie.

Pauline Prot

Pauline découvre sa passion pour le chant dès l'enfance au sein de la maîtrise pour enfants Le Jeune Chœur de Dordogne. En parallèle d'une licence de musicologie obtenue à l'Université de Poitiers et d'un diplôme de direction de chœur au CRR de Poitiers, elle se forme au chant lyrique. Elle poursuit son chemin à Paris puis en Allemagne, à Leipzig avant d'intégrer en Septembre 2015, à Lyon, le Pôle Lyrique d'Excellence, formation pour jeunes chanteurs professionnels sous la direction pédagogique de Cécile de Boever. Son affinité pour la polyphonie la conduit à chanter régulièrement avec le chœur Les Cris de Paris dirigé par Geoffroy Jourdain, l'Ensemble Aedes dirigé par Mathieu Romano, le Chœur Emelthée dirigé par Marie-Laure Teissèdre ainsi que le Chœur Lyrique Saint-Étienne Loire dirigé par Laurent Touche. Artiste curieuse et éclectique, elle enrichit ses compétences auprès de l'ethnomusicologue et pédagogue Martina A. Catella, avec qui elle explore différentes vocalités du monde entier au sein de l'école Les Glotte-Trotters à Paris.

Guillaume Storchi

Percussionniste et mélodiste oriental, il parcourt les rythmes du Maghreb à la Turquie, en passant par l'Egypte. Formé en partie à l'ENM de Villeurbanne avec Alain Chaléard, c'est au court de voyages en Turquie, auprès de Misirli Ahmet et principalement au Maroc avec Saïd Idrissi, qu'il parfait sa technique instrumentale. Anciennement percussionnite du groupe Bayilma Noc, il participe à la création du projet Baa-Zaar. Et il fonde notamment l'ensemble de percussion Darbatook, sur le territoire Drômois. La rencontre avec le musicien Iyad Haimour de Lyon est aussi celle avec le nay (flûte arabo-turque), qu'il joue dans le Duo Ghazali, et d'autres formations pour la danse orientale notamment avec Audrey Bordereau, Imayane Danse et la Cie Sohan. Aussi étudiant du nayati tunisien Nabil Abd Mouleh, il approfondit ses connaissances de l'art du nay dans la musique arabo-turque. son site web

Julien Maire

Pianiste classique de formation il s'est également formé aux musiques improvisées telles que le Jazz. Il se passionne pour l'écriture d'univers complètements bigarrés et chaplinesques qu'il retrouve dans la musique pour piano de Prokofiev. Installé dans la Drôme depuis 10 ans, il enseigne dans différentes école de musique, Die et Grâne, avant de fonder la sienne à Saillans où il y assume la direction, la coordination pédagogique, l'enseignement de la classe piano et celle de l'éveil.Il tente aujourd'hui l'aventure de la sensibilité au sein du Trio Asmara qu'il colore avec justesse et sobriété.